Vérification des faits: les cadeaux transmettent-ils des virus?

Noël est le temps des cadeaux. Quel est le risque de contracter le coronavirus via des frottis de cartes de Noël et de colis?

La saison de Noël approche à grands pas: les cadeaux sont emballés avec amour, les cartes de Noël écrites puis emportées sous le sapin de Noël ou au bureau de poste. Cependant, la prudence peut être requise pendant la période Corona. Car: «Quiconque exhale des virus sous forme d'aérosols contamine également les surfaces», explique Andreas Podbielski, directeur de l'Institut de microbiologie médicale, virologie et hygiène de l'université de Rostock. Les colis et les cartes peuvent-ils donc se transformer en virus?

Lanceur de virus sous le sapin de Noël

RÉCLAMATION: Les coronavirus peuvent survivre à la surface des cartes postales ou des cadeaux assez longtemps pour provoquer par la suite des infections chez le destinataire.

ÉVALUATION: Selon les experts, la probabilité que cela se produise est extrêmement faible.

FAITS: "Le fait que les coronavirus soient transmis par cartes ou cadeaux emballés à Noël est complètement irréel", déclare Podbielski. Les virus ne pouvaient de toute façon pas se multiplier sur de telles surfaces. «Cela n'est possible que s'ils sont dans des cellules», explique l'expert. De plus, la stabilité environnementale des virus corona est bien trop faible.

La mort de ces agents pathogènes sur les cartes et le papier est relativement rapide. «C'est une question de quelques minutes à quelques heures», explique Podbielski. C'est différent avec les virus de l'hépatite A, par exemple, qui pourraient survivre des jours, voire des semaines, dans la région.

L'autorité sanitaire de l'UE, l'ECDC, confirme également sur sa page d'accueil: "Dans la pratique, il n'y a aucune preuve de transmission de Covid-19 par des emballages contaminés." Bien qu'il existe des expériences dans lesquelles le virus peut survivre jusqu'à 24 heures sur du carton, par exemple, il s'agit d'études dans des conditions de laboratoire. Néanmoins, la recommandation est la suivante: Lavez-vous les mains fréquemment si vous entrez en contact avec de nombreuses surfaces et emballages.

Aucune preuve d'infection via des objets

L'Institut fédéral pour l'évaluation des risques n'a actuellement aucune preuve que des personnes ont été infectées par des surfaces contaminées. "Cependant, les infections par frottis via des surfaces qui étaient auparavant contaminées par des virus ne peuvent pas être exclues", explique le site Web.

Même si cela ne peut être exclu, Podbielski considère que les infections de cette manière sont "totalement improbables". «Quelqu'un devait tousser sur une carte postale, la presser directement dans la main de quelqu'un d'autre et il mettrait immédiatement son doigt dans sa bouche», explique l'expert. Podbielski estime donc que les cadeaux et les cartes ne doivent pas être spécialement désinfectés avant leur remise.

En théorie, les gares de colis et les bureaux de poste surpeuplés présentent un plus grand risque d'infection. «Mais comme nous avons partout des contrôles d'admission et des mesures de péréquation, le risque est faible ici aussi», déclare Podbielski.