Masques FFP2 pour les receveurs Hartz IV

Les associations sociales avaient fait pression: à présent 50 millions de masques FFP2 doivent être donnés gratuitement à ceux qui en ont besoin. De plus, il devrait y avoir une technologie pour les enfants scolarisés à la maison

Les bénéficiaires de Hartz IV recevront chacun dix masques FFP2 gratuits et pour les enfants de familles pauvres, les centres pour l'emploi couvriront bientôt les coûts des ordinateurs portables pour les cours à domicile. Le ministre fédéral des Affaires sociales Hubertus Heil (SPD) et le ministre fédéral de la Santé Jens Spahn (CDU) l'ont annoncé jeudi à Berlin. Le contexte des plans est les nouvelles restrictions corona sur les bus, les trains et les magasins ainsi que les fermetures d'écoles en cours.

Selon une décision de l'État fédéral du 19 janvier, les masques ou chiffons de fortune faits maison ne devraient plus être autorisés, les masques FFP2 ou les masques chirurgicaux moins chers doivent être portés à la place. Le soutien des plus pauvres a été bien accueilli par l'opposition et les organisations sociales.

Les moyens de protection ne devraient pas dépendre du portefeuille

Selon les plans, environ cinq millions de bénéficiaires de la sécurité de base devraient avoir droit aux masques gratuits. Les personnes concernées recevraient désormais une lettre de leur compagnie d'assurance maladie "rapidement", comme l'a dit Spahn. Avec cela et la carte d'identité, les masques peuvent ensuite être récupérés à la pharmacie dans un délai de deux semaines.

«Dans cette situation, il est important de garder un œil sur la société dans son ensemble et de ne pas laisser de divisions sociales», a déclaré Heil. Les moyens de protection nécessaires ne devraient pas être une question de portefeuille. Il sera mis en route dans les plus brefs délais.

Le politicien du SPD a également annoncé que les agences pour l'emploi seraient chargées à partir de la semaine prochaine de couvrir les coûts des tablettes, des ordinateurs portables ou des imprimantes afin que les enfants de familles dépendant d'une sécurité de base puissent participer à l'actuel enseignement à distance. Ce que les écoles proposent ou prescrivent pour cela sera adopté, a déclaré Heil. Le gouvernement fédéral avait déjà lancé un programme de 500 millions d'ordinateurs portables pour les enfants dans le besoin. Ceci est complété par ceci.

Le gouvernement fédéral avait déjà lancé un programme de masques gratuits pour protéger les groupes à risque. Environ 34 millions de citoyens âgés de 60 ans et plus et les personnes atteintes de maladies chroniques reçoivent des bons pour douze masques FFP2 qui peuvent être échangés en pharmacie. Une contribution personnelle de deux euros est due pour six masques. Trois masques FFP2 gratuits avaient également été mis à la disposition des personnes touchées avant le début de l'année.

Les associations et les politiciens demandent une aide supplémentaire

L'association allemande Caritas a accueilli favorablement les plans. "C'est une étape importante", a déclaré jeudi le président de Caritas Peter Neher. Il a également appelé à l'aide pour les autres
Groupes: «Les réfugiés et les personnes qui vivent en Allemagne sans papiers - environ 180 000 personnes au moins - doivent pouvoir obtenir ces masques», a déclaré Neher.

Le porte-parole du groupe parlementaire FDP pour la politique sociale, Pascal Kober, a déclaré que la fourniture de masques FFP2 aux bénéficiaires de la sécurité de base était attendue depuis longtemps. Les Verts ont également évoqué une étape tardive. "La gratuité des masques ne peut être qu'une première étape", ont déclaré le porte-parole du groupe pour la politique sociale, Sven Lehmann et la chef adjointe du groupe Anja Hajduk, selon un communiqué conjoint. Dès que possible, demandez un supplément corona de 100 euros par mois pour les adultes et 60 euros pour les enfants sur la sécurité de base.

La demande d'indemnisation financière en cas de pandémie pour les bénéficiaires de Hartz IV a également été soulevée par la gauche, les associations sociales et l'aile sociale de la CDU. Plus récemment, le ministre bavarois de la Santé, Klaus Holetschek (CSU), s'est également joint.