Le gouvernement prépare un règlement d'exception pour les personnes vaccinées

Ceux qui sont vaccinés contre Covid-19 protègent également le grand public: les personnes entièrement vaccinées ne sont probablement plus à haut risque d'infection. Cela rend plus de liberté possible

Pour ceux qui ont été complètement vaccinés contre Covid-19 et pour ceux qui se sont rétablis, le gouvernement fédéral estime qu'il devrait y avoir certaines exceptions aux restrictions de contact et de sortie applicables. Cela ressort d'un document sur les questions clés convenu au sein du gouvernement samedi, qui a été préparé par la chancelière Angela Merkel avec les chefs de gouvernement des États fédéraux en vue du sommet sur la vaccination prévu ce lundi.

Le pouvoir décisionnel revient ici au gouvernement fédéral. Cependant, l'amendement à la loi sur la protection contre les infections stipulait que le Bundestag et le Bundesrat devaient approuver ces changements. Cependant, il n'a pas encore été déterminé quand un projet d'ordonnance correspondante sera adopté par le cabinet.

Facilitation des règles d'entrée, achats, services

Dans le journal, qui est à la disposition de l'agence de presse allemande, il est indiqué qu'en ce qui concerne les règles d'entrée ainsi que l'accès aux magasins et à certains services, les personnes qui ont été vaccinées contre Covid-19 et celles qui se sont rétablies devraient être informées. les mêmes exceptions que pour une période de sept jours -Incidence de plus de 100 pour ceux testés négatifs pour le coronavirus s'appliquent. Cependant, aucun allégement ne devrait être accordé lors de l'entrée depuis des zones dites de variantes de virus.

"En fonction de l'évolution de la situation infectieuse, du taux de vaccination et des connaissances scientifiques sur le risque d'infection pour les personnes vaccinées, convalescentes et testées, d'autres exceptions aux mesures de protection devront être faites à l'avenir", est enregistrée dans la clé document de synthèse. Toutefois, l’obligation de porter un couvre-nez ou une protection buccale ou l’exigence de distance continuerait de s’appliquer aux personnes vaccinées, en convalescence et testées pendant une période plus longue.

Exceptions aux restrictions de contact

Plus précisément, il est proposé de faire des exceptions dans le domaine des restrictions de contact pour les personnes vaccinées avec un vaccin approuvé dans l'UE et pour celles qui se sont rétablies, en particulier dans les établissements communautaires tels que les maisons de retraite et les maisons de retraite.

"Des exceptions appropriées devraient également être faites dans le domaine des restrictions de sortie." Cependant, selon le gouvernement fédéral, les dérogations à prévoir pour les vaccinés et les convalescents ne donnent pas droit à l'ouverture de certaines installations - comme les musées ou les piscines.

Qui est considéré comme rétabli?

Les personnes qui se sont rétablies doivent donc être considérées comme «capables de démontrer un résultat positif au test PCR d'au moins 28 jours». Cela s'applique jusqu'à six mois après que la récupération a été établie, car une protection immunitaire suffisante peut être présumée pour cette période.

Les ingérences dans les droits fondamentaux sont levées

Dans le document, qui doit être discuté avec les États fédéraux et qui sert à préparer une ordonnance statutaire en vertu de la loi sur la protection contre les infections, il est expressément indiqué que les secours et les exemptions pour certains groupes de personnes ne concernent pas l'octroi de droits ou privilèges spéciaux. , mais plutôt à leur sujet Abrogation des atteintes aux droits fondamentaux qui ne sont plus justifiées ».

La ministre fédérale de la Justice, Christine Lambrecht, a déclaré au "Handelsblatt": "S'il est certain qu'une vaccination protège non seulement contre la maladie, mais peut également empêcher la transmission du virus, cela doit être pris en compte dans les mesures." Ce n'est pas un privilège pour les personnes vaccinées, mais une exigence de la constitution. Lambrecht a évoqué le nouveau règlement de la loi sur la protection contre les infections. Selon cela, le gouvernement fédéral était expressément autorisé à «établir des réglementations spéciales, des exceptions et des secours pour les personnes qui devraient être immunisées contre le coronavirus».

La protection vaccinale s'applique 15 jours après la dernière vaccination

À la mi-avril, l'Institut Robert Koch a déclaré que, sur la base des connaissances actuelles, le risque de transmission du virus par des personnes entièrement vaccinées était au plus tard le 15e jour après l'administration de la deuxième dose de vaccination - ou dans le cas du Johnson & Johnson vaccin après administration de la première et seule dose de vaccination moins que si un test rapide négatif a été trouvé chez des personnes infectées sans symptômes.

"Il est grand temps que les consultations fédérales-étatiques de lundi mettent sur la table les droits à la liberté des personnes vaccinées", a déclaré le porte-parole politique intérieure du groupe parlementaire FDP, Konstantin Kuhle. Il lui est incompréhensible, "pourquoi le gouvernement fédéral ne se désintègre de ses propositions qu'après l'adoption du soi-disant frein d'urgence fédéral".