Maladie drépanocytaire: symptômes, diagnostic et traitement

La drépanocytose est causée par une modification héréditaire du pigment du sang rouge (hémoglobine). Il tire son nom des globules rouges en forme de croissant

Notre contenu est testé pharmaceutiquement et médicalement

La drépanocytose - brièvement expliquée

  • La drépanocytose est une modification héréditaire du pigment du sang rouge (hémoglobine), appelée hémoglobine drépanocytaire (HbS).
  • Plus de 50 pour cent des personnes touchées ont l'hémoglobine drépanocytaire modifiée. Après la libération d'oxygène, les globules rouges changent et prennent une forme de faucille, ce qui peut entraîner des occlusions vasculaires, des crises de douleur récurrentes et même des symptômes de choc dus au sang coulant dans la rate. D'autres organes peuvent également être affectés par des occlusions vasculaires.
  • Le dépistage néonatal de la drépanocytose est en place dans de nombreux pays depuis des années. Le diagnostic est jusqu'à présent une découverte fortuite en Allemagne. Les médecins doivent envisager la drépanocytose si un enfant a fréquemment des douleurs osseuses ou une anémie hémolytique - une forme d'anémie dans laquelle les globules rouges se décomposent prématurément.
  • Pour confirmer le diagnostic, des laboratoires spécialisés effectuent une analyse de l'hémoglobine et un test de solubilité de l'hémoglobine.
  • La thérapie est basée sur les symptômes dominants. Une guérison n'est possible que par une greffe de cellules souches ou une thérapie génique.

Qu'est-ce que la drépanocytose (drépanocytose)?

Dans la drépanocytose, des erreurs génétiques (mutations) entraînent des modifications de l'hémoglobine. Les personnes atteintes produisent une hémoglobine anormale - hémoglobine drépanocytaire (HbS). Ceci n'est considéré comme une drépanocytose que lorsque plus de la moitié du pigment sanguin (hémoglobine) est présent sous forme d'hémoglobine falciforme.

Dès que l'HbS a abandonné son oxygène, elle s'agglutine et crée une forme de faucille dans les globules rouges. Ils ne sont plus élastiques et peuvent donc se coincer dans de petits et très petits vaisseaux sanguins et les bloquer. Cela conduit à des symptômes dus à une diminution du flux sanguin vers les organes et à une anémie, car les cellules sanguines modifiées se dégradent de plus en plus (anémie hémolytique).

Les personnes les plus touchées sont les personnes originaires d'Afrique centrale et occidentale, de la Méditerranée orientale, du Moyen-Orient, d'Inde, des Caraïbes, d'Amérique du Nord et du Sud. Le parrainage HbS, mais pas la drépanocytose, protège contre la forme la plus grave de paludisme, le paludisme tropique. La drépanocytose survient également en Allemagne. Cela affecte environ 3000 personnes dans tout le pays (en 2019).

La forme faucille de certaines cellules sanguines est clairement visible sur le frottis sanguin

© Getty Images / Photoresearchers

Qu'est-ce que l'hémoglobine?

L'hémoglobine (Hb) est le pigment rouge du sang. Il se trouve dans les globules rouges et peut lier l'oxygène pour le transport dans la circulation sanguine. Les globules rouges ont généralement la forme d'un disque plus fin au milieu. En raison de leur structure élastique, ils peuvent se déplacer facilement même dans les plus petits vaisseaux sanguins. Chez les adultes, l'hémoglobine se compose de 98% d'HbA1 et de 2% d'HbA2. Chez les nouveau-nés, il existe encore de l'hémoglobine F (HbF), qui représente jusqu'à 87% de l'hémoglobine. Jusqu'à l'âge de six mois environ, l'HbF est de plus en plus remplacée par l'HbA adulte.

Causes: Comment la drépanocytose survient-elle?

La drépanocytose est une maladie héréditaire. Certaines personnes sont porteuses d'un gène sain et d'un gène malade (HbAS) - ce sont des soi-disant porteurs hétérozygotes de la constitution génétique de la drépanocytose (voir également les informations générales ci-dessous). Ces personnes produisent plus de 50 pour cent de pigment sanguin rouge normal (HbA) et également le pigment sanguin modifié HbS. Les porteurs hétérozygotes ne présentent aucun symptôme, mais peuvent transmettre le système à leurs enfants.

Cependant, si une personne affectée a deux gènes malades (HbSS), alors elle ne produit que l'HbS de pigment sanguin modifié et non l'HbA normale. Cette forme homozygote d'HbSS conduit à la drépanocytose (anciennement appelée anémie falciforme).

En plus de l'HbS, il existe d'autres modifications héréditaires de l'hémoglobine: bêta-thalassémie, HbC, HbD, Hb Lepore, Hb OArab. En association avec l'HbS, ils peuvent entraîner une drépanocytose. On les appelle alors drépanocytose Sß + / ß ° Thal, drépanocytose SC, drépanocytose SD, drépanocytose SLepore ou drépanocytose SOArab. Ces combinaisons de gènes se produisent lorsqu'un parent est porteur du gène drépanocytaire et que l'autre parent est porteur d'une autre maladie hémoblobine, telle que la bêta-thalassémie.

© W & B / Astrid Zacharias

HbAA: des gènes sains

HbAS: porteur hétérozygote, le gène peut être transmis aux enfants

HbSS: patient homozygote drépanocytaire

Comment la drépanocytose peut être héritée

Dans notre exemple, les deux parents ont un gène sain (HbA) et un gène drépanocytaire (HbS). Ce sont des porteurs hétérozygotes. Puisque chaque gène du mère (A ou S) et qu'un gène est hérité du père (A ou S), il en résulte les options de distribution suivantes pour vos enfants: HbUNE.Un hommeS.Un hommeUNE.S - HbS.S. La probabilité statistique d'avoir un enfant en bonne santé est de 25 pour cent. La probabilité que l'enfant soit un porteur hétérozygote est de 50 pour cent. La probabilité que l'enfant souffre de drépanocytose est à nouveau de 25 pour cent. Sur la base de cette distribution héréditaire, on peut voir que les familles peuvent avoir à la fois des enfants sains et malades et porteurs de la maladie.

Autres constellations héréditaires

Si les deux parents sont malades (HbSS), 100% des enfants contractent également la drépanocytose. Si les deux parents ont une hémoglobine normale (HbAA), les enfants sont également en bonne santé. Si un seul parent est porteur d'un gène HbS (HbAS) et que l'autre parent est en bonne santé (HbAA), il y a 50% de chances qu'un enfant soit porteur hétérozygote. La drépanocytose (HbSS) n'est alors pas possible.

Symptômes: quels symptômes la drépanocytose provoque-t-elle?

Les personnes les plus gravement touchées sont les personnes atteintes de forme homozygote (HbSS) et de thalassémie HbSß °. Vous pouvez développer des symptômes sévères du quatrième au sixième mois de vie.

  • Anémie

Étant donné que les cellules falciformes se désintègrent plus rapidement, une anémie chronique (anémie hémolytique) se produit. Cependant, l'anémie est plus facilement tolérée, car l'HbS libère de l'oxygène beaucoup plus facilement que l'HbA. Une exception en ce qui concerne l'anémie sont les patients avec la forme HbSC. Leurs globules rouges se décomposent également (hémolyse), mais leurs taux d'hémoglobine après la puberté sont plutôt élevés par rapport aux autres drépanocytoses (plus de 10 g / dl). En conséquence, le sang devient plus épais et les personnes touchées souffrent de douleurs diffuses ainsi que de modifications de l'oreille interne et du fond d'œil à l'âge adulte.

  • Crises douloureuses

Le principal symptôme est la douleur dans le système squelettique. Ils sont causés par des occlusions vasculaires et un flux sanguin insuffisant vers la moelle osseuse. La moelle osseuse réagit par un gonflement, ce qui entraîne une irritation des nerfs douloureux et une pression sur le périoste (périoste) entourant l'os. La moelle osseuse hématogène (moelle osseuse rouge) se trouve chez l'adulte principalement dans les côtes, les vertèbres, le sternum et l'os de la cuisse près du tronc. Chez les petits enfants, en revanche, la moelle rouge se trouve encore dans tous les os. Une crise douloureuse (vers l'âge de trois ans) est donc souvent provoquée par des occlusions vasculaires au niveau du métacarpien et des os du pied. Il y a un gonflement douloureux des mains ou des pieds. Les enfants ne veulent plus courir ou chercher quelque chose.

  • Dommages aux organes

Les cellules sanguines en forme de faucille peuvent obstruer non seulement les vaisseaux de la moelle osseuse, mais également d'autres vaisseaux sanguins. Selon la région, des organes tels que la rate, le foie, les poumons, les reins, le cerveau, les yeux et l'oreille interne peuvent également être affectés et provoquer des lésions aiguës et chroniques des organes. Les occlusions vasculaires peuvent également conduire au développement d'une tête fémorale ou d'une nécrose de la tête fémorale. Cela signifie que l'os meurt en raison du manque d'approvisionnement en sang.

  • Augmentation de la susceptibilité à l'infection

La rate, dont la tâche principale est de filtrer les bactéries dangereuses telles que les pneumocoques de la circulation sanguine, perd sa fonction dans les premières années de la vie en raison d'occlusions vasculaires. Cela rend les personnes touchées sensibles à certaines infections bactériennes.

Une infection par la rubéole, qui est inoffensive pour la plupart des gens, peut provoquer une anémie potentiellement mortelle (crise aplasique).

  • Séquestration de la rate

La séquestration de la rate est particulièrement possible chez les nourrissons et les tout-petits. Une grande partie du sang pénètre dans le lit vasculaire de la rate et conduit à un manque de volume menaçant. Par conséquent, une transfusion sanguine est généralement nécessaire ici. S'il y a plusieurs événements, la rate doit être retirée (splénectomie).

  • Symptômes possibles chez les porteurs hétérozygotes (HbAS)

Les porteurs (forme hétérozygote; HbAS) ne présentent généralement aucun symptôme. Vous ne souffrez pas de crises douloureuses ou d'occlusions vasculaires. L'anémie ne se produit pas non plus. Si vous restez à haute altitude (à partir de 2500 mètres au-dessus du niveau de la mer), les porteurs d'HbS peuvent avoir un infarctus splénique. Cela se traduit par une douleur intense dans l'abdomen supérieur gauche. Environ quatre pour cent des porteurs d'HbS ont des épisodes de macrohématurie indolore (sang dans l'urine) en raison de papilles rénales mortes (nécrose papillaire). Le carcinome rénal médullaire très rare affecte les hommes porteurs d'HbS plus jeunes (10 à 40 ans) avec un taux supérieur à la moyenne.

Diagnostic: comment la drépanocytose est-elle reconnue?

Un diagnostic prénatal utilisant un prélèvement dit de villosités choriales est possible. Cela se pose, par exemple, si les deux parents sont porteurs d'un variant d'hémoglobine pathogène.

Le dépistage néonatal de la drépanocytose est courant dans certains pays d'Europe et des États-Unis. Il doit être introduit en Allemagne en 2021.

Le médecin doit écouter attentivement si les enfants se plaignent souvent de douleurs osseuses et qu'une réduction des globules rouges est constatée en laboratoire. Une rate volumineuse et palpable et d'autres complications comme un accident vasculaire cérébral devraient également faire penser à la drépanocytose dans ce contexte. Étant donné qu'aucun examen de dépistage chez les nouveau-nés (test de recherche de certaines maladies génétiques) pour la drépanocytose n'a été effectué en Allemagne jusqu'à présent, il s'agit davantage d'une découverte fortuite. Cependant, si la suspicion est confirmée sur la base des symptômes, une analyse de l'hémoglobine (électrophorèse de l'hémoglobine) fournit des informations sur la maladie ainsi que sur la composition du pigment du sang rouge.

Si un enfant reçoit un diagnostic de drépanocytose, une analyse de l'hémoglobine doit également être effectuée pour le reste des membres de la famille.

Thérapie: comment traiter la drépanocytose?

En fonction du moment du diagnostic, une distinction peut être faite entre les mesures préventives et le traitement proprement dit de la maladie.

Mesures préventives

  • Administration d'antibiotiques préventifs et vaccinations

Une fois le diagnostic posé, les experts recommandent l'administration préventive d'antibiotiques (administration de pénicilline) jusqu'à l'âge de cinq ans. Ils conseillent également la vaccination contre les pneumocoques. Les deux sont des mesures importantes pour se protéger contre une intoxication sanguine potentiellement mortelle (septicémie) par les pneumocoques.

  • L'hydratation

De plus, les patients drépanocytaires doivent boire beaucoup de liquides. Chez les patients drépanocytaires, le rein ne peut pas concentrer l'urine. Cela signifie que l'urine de couleur pâle est beaucoup plus excrétée que chez les personnes en bonne santé. L'eau du robinet ou les thés non sucrés sont les mieux adaptés ici.

  • Examen de la rate

Dès que possible, les parents des enfants atteints doivent apprendre à examiner eux-mêmes la rate de leur enfant. Cette technique est mieux utilisée chaque fois que vous emmaillotez. Si la rate est palpable sous l'arc costal, il y a une suspicion urgente de séquestration splénique. L'enfant doit alors se rendre directement à l'hôpital pour un traitement (généralement une transfusion sanguine).

  • Procédures d'imagerie

Dès l'âge de deux ans, un examen échographique annuel des vaisseaux alimentant le cerveau est important (échographie Doppler transcrânienne, TCDS). Il permet d'identifier et de traiter les enfants à haut risque d'AVC.

  • Tests de laboratoire

Afin de détecter précocement les lésions rénales et de pouvoir les traiter, un examen annuel de l'urine à la recherche de protéines est nécessaire chez tous les patients drépanocytaires à partir de six ans.

  • Des médicaments

Le médicament cytostatique hydroxycarbamide (également appelé hydroxyurée) affecte les globules rouges. Il augmente la teneur en liquide des globules rouges et réduit la «viscosité» des globules rouges, de sorte qu'ils ne collent pas aussi facilement aux parois des vaisseaux. De plus, il conduit à une augmentation de la formation d'HbF (voir également la section sur l'hémoglobine), ce qui réduit la faucille. L'hydroxycarbamide peut réduire le nombre et l'étendue des crises douloureuses chez de nombreuses personnes touchées.

Si les reins excrètent plus de 300 milligrammes de protéines en 24 heures, les patients ont besoin d'un médicament qui protège le rein (inhibiteur de l'ECA).

  • Autres mesures

Pour éviter les crises de douleur, les personnes touchées ne doivent pas nager dans l'eau froide et doivent éviter la perte de liquide, le tabagisme et l'alcool.

traitement

  • L'hydratation

Si une douleur aiguë survient en raison d'une occlusion vasculaire, la thérapie consiste à fournir des liquides - de préférence en buvant suffisamment selon les instructions du professionnel de la santé, si nécessaire également par perfusions.

  • Anti douleur

Tous les patients drépanocytaires doivent recevoir à domicile les analgésiques suivants: acétaminophène, métamizole sodique ou ibuprofène. En cas de douleur intense, une préparation de morphine peut être administrée par perfusion en clinique.

  • Autres mesures

Dans certaines situations, des antibiotiques, une ablation de la rate ou de la vésicule biliaire et pour certains patients des transfusions régulières (transfusions sanguines) sont nécessaires. Dans la drépanocytose SC, il y a généralement un nombre accru de globules rouges, c'est pourquoi la saignée est également utilisée ici si nécessaire.

Une greffe de cellules souches peut guérir la maladie. Cependant, puisque cette méthode de thérapie comporte des risques, les avantages et les inconvénients possibles doivent être soigneusement pesés. La greffe de cellules souches est une option dans les cas graves, par exemple après un AVC et dans les crises douloureuses sévères et fréquentes qui ne répondent pas à l'hydroxycarbamide. Cependant, un donneur familial approprié doit être disponible, car il y a encore peu d'expérience avec les greffes de donneurs tiers.

Jusqu'à présent, il y a relativement peu de drépanocytaires en Allemagne (environ 3000). C'est pourquoi il est difficile pour les médecins de ce pays d'acquérir une expérience personnelle suffisante. La plupart du temps, ils s'appuient sur des informations d'experts - par exemple sous la forme de lignes directrices ou via des contacts avec des institutions spécialisées. Les meilleurs soins médicaux possibles peuvent avoir une influence positive sur l'évolution de la maladie.

Dr. Roswitha Dickerhoff

© W & B / privé

Expert-conseil:

Dr. med. Roswitha Dickerhoff est une spécialiste en médecine pédiatrique et de l'adolescence avec une spécialisation en hématologie et oncologie pédiatriques. Jusqu'en 2018, elle était responsable d'une clinique externe spécialisée pour anémie rare à la clinique universitaire de Düsseldorf et, entre autres, est la fondatrice du groupe d'entraide "Drépanocytose et thalassémie Association". Elle a travaillé dans la pratique du Prof. Dr. Sanglier à Munich.

Gonfler:

  • "Site Web d'information sur la drépanocytose pour les patients, les parents et les médecins" et "Guide de soins aux patients drépanocytaires". En ligne: http://www.sichelzellkrankheit.de (consulté le 11 février 2020)
  • Groupe d'intérêt drépanocytose et thalassémie e.V, "drépanocytose (anciennement drépanocytose)". En ligne: http://www.ist-ev.org/sichelzellanaemie-krankheit/ (consulté le 11 février 2020)
  • Onkopedia, "Drépanocytose", à partir de 2010 (en cours de mise à jour). En ligne: https://www.onkopedia.com/de/onkopedia/guidelines/sichelzellkrankheiten/@@guideline/html/index.html (consulté le 11 février 2020)

Note importante:
Cet article contient uniquement des informations générales et ne doit pas être utilisé pour l'autodiagnostic ou l'auto-traitement. Il ne peut pas remplacer une visite au cabinet médical. Pour répondre à des questions individuelles, contactez [email protected]

du sang Anémie anémie